-
Héraldique européenne... le blog Armorial des Cardinaux Manuel d'héraldique ecclésiastique Armorial des Maréchaux de France Armorial du Premier Empire Manuel d'héraldique napoléonienne Armorial des communes de France Armorial des Arts et Sciences Armorial des rues de Paris Armorial de l'Ordre de l'Aigle noir Armorial de l'Ordre de l'Annonciade Armorial de l'Ordre du Chardon Armorial de l'Ordre de la Jarretière Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit Armorial de l'Ordre de Saint-Louis Armorial de l'Ordre de la Toison d'Or Armorial des Chevaliers de la Table ronde
Cet armorial présente maintenant l'ensemble des Grands-Croix de l'Ordre de Saint-Louis, tant ceux reçus sous l'Ancien Régime que sous la Restauration.
Pour certains d'entre eux cependant, je n'ai pas été en mesure de retrouver leurs armoiries.
Aides et commentaires sont les bienvenus.
 
Pour rappel, l'accès rapide et la navigation entre mes différents blogs s'effectuent aisément par l'intermédiaire des icônes reprises systématiquement juste au-dessus du titre principal de chacun des blogs.


Pour rappel aussi, les publications peuvent être postées sur n'importe lequel de ces blogs, selon mon humeur. Pensez à faire un tour régulier sur chacun d'eux.

Ange Hyacinthe Maxence de Damas de Cormaillon

Ange Hyacinthe Maxence de Damas de Cormaillon
(Paris, 30 septembre 1775 - Paris, 6 mai 1862)
Baron de Damas et Pair de France (1823)
Maréchal de Camp (1814), puis Lieutenant-Général (1815)
Gouverneur du Duc de Bordeaux


Grand-Croix de l'Ordre de Saint-Louis (1825)

Ecartelé : 1 et 4, d'argent, à l'hie de sable, posée en bande, accompagnée de six roses de gueules; 2 et 3, d'or, à la croix ancrée de gueules (Damas).
 

6 commentaires:

  1. Les Damas de Cormaillon sont ils des agnats de la grande maison de Damas, ou bien des cousin par les femmes qui ont repris le nom comme le disent certains (Jullien de Courcelles) ?

    RépondreSupprimer
  2. P. Louis Lainé (1836) indique que la branche de Villier, puis Morande, d'où sont issus les Cormaillon, avaient écartelé leur armes avec une hie est des roses pour évoquer l'origine prétendument orientale (d'Amasie).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous en savez autant que moi. Ils semblent être des Damas de la branche de Chauvigny/Villiers/Bussières/Morande..
      Pour le reste, je n'ai jamais spécialement étudié cette famille, donc je ne me hasarderai à aucune spéculation.

      Supprimer
  3. Bonjour,

    yo no encuentro traducción para "hie". ¿Qué mueble heráldico es "hie"?

    Gracias

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était un vieil outil, également appelé "Demoiselle" dont se servaient les cantonniers et les personnes construisant ou réparant des routes, pour enfoncer les pavés. Sa représentation héraldique est assez éloignée de la forme réelle qu'avait l'outil réel et que vous voir par exemple ici : http://dictionnaire1905.u-cergy.fr/imagelarousse/demoiselle.jpg

      Supprimer
  4. Apparemment, en espagnol, le mot est "pisón".
    http://www.heraldica.org/shell/illustr.pl?407
    Sinon, c'est effectivement très stylisé.

    RépondreSupprimer

FACEBOOK

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur page Facebook officielle.
Retrouvez toute l'actualité de mes blogs à l'adresse suivante :

https://www.facebook.com/pages/Héraldique-européenne/602489059772729

Arnaud BUNEL

 

YOUTUBE

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur chaine Youtube officielle.
Retrouvez toute mes vidéos héraldiques à l'adresse suivante :

https://www.youtube.com/channel/UCJYgvdR-bYPaz3jTBbPhT6g

Arnaud BUNEL