-
Héraldique européenne... le blog Armorial des Cardinaux Manuel d'héraldique ecclésiastique Armorial des Maréchaux de France Armorial du Premier Empire Manuel d'héraldique napoléonienne Armorial des communes de France Armorial des Arts et Sciences Armorial des rues de Paris Armorial de l'Ordre de l'Aigle noir Armorial de l'Ordre de l'Annonciade Armorial de l'Ordre du Chardon Armorial de l'Ordre de la Jarretière Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit Armorial de l'Ordre de Saint-Louis Armorial de l'Ordre de la Toison d'Or Armorial des Chevaliers de la Table ronde
Cet armorial présente maintenant l'ensemble des Grands-Croix de l'Ordre de Saint-Louis, tant ceux reçus sous l'Ancien Régime que sous la Restauration.
Pour certains d'entre eux cependant, je n'ai pas été en mesure de retrouver leurs armoiries.
Aides et commentaires sont les bienvenus.
 
Pour rappel, l'accès rapide et la navigation entre mes différents blogs s'effectuent aisément par l'intermédiaire des icônes reprises systématiquement juste au-dessus du titre principal de chacun des blogs.


Pour rappel aussi, les publications peuvent être postées sur n'importe lequel de ces blogs, selon mon humeur. Pensez à faire un tour régulier sur chacun d'eux.

Jacques-Charles de Créquy

Jacques-Charles de Créquy
(1er janvier 1700 - Gençay, 11 octobre 1771)
Marquis de Créquy, Comte de Gençay, Seigneur de Souverain-Moulin, Baron de Benin, de Vineville
Chambellan du Duc d'Orléans (1732)
Maréchal de Camp (1744), puis Lieutenant-Général (1748)


Grand-Croix honoraire de l'Ordre de Saint-Louis (1745),
puis Grand-Croix de l'Ordre de Saint-Louis (1754)

D'or, au créquier de gueules.

4 commentaires:

  1. Sait on ce qu'est exactement en botanique un crequier ?

    RépondreSupprimer
  2. D'après Maigne, il s'agit d'une sorte de cerisier sauvage.
    Ceci étant dit, c'est surtout la forme caractéristique en chandelier qui est spécifique de cette "plante héraldique".

    RépondreSupprimer
  3. JD d'Borséville2 août 2013 à 16:35

    Arnaud,

    Le mot "créquier" ou "créquieu" est toujours employé en picard. Il désigne le prunellier (prunier sauvage) , aux fruits très âcres qu'on appelle des "crèques". De quelqu'un qui fait une grimace, on dit "qu'il o miè des crèques" (qu'il a mangé des fruits du crêquier). Les sires de Créquy portaient sur leur heaume couronné un ornement particulier : deux cols de cygnes (d'argent, becqués de g) affrontés formant une sorte de coeur, et tenant ensemble une bague d'or à la pierre d'azur. Le plus souvent, les cols sont issant d'une manière de "boule" de gueules, tantôt elle l'entourent à leur base. Le heaume "Créquy" est représenté ainsi dans le Grand armorial de la Toison d'or (mais j'entends bien qu'ici nous sommes avec l'ordre de St Louis, mais le cimier n'a pas changé). La devise familiale était : "Nul ne s'y frotte" (le crêquier naturel porte des épines)et le cri "Crêquy !" ou "A Créquy le grand baron", attribué aux premiers sire de Créquy et Fressin, en pays d'Artois.
    Cordialement,

    RépondreSupprimer
  4. Pour info le cimier est représenté ici :
    http://vellusaureum.blogspot.fr/2013/07/jean-v-de-crequy.html

    RépondreSupprimer

FACEBOOK

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur page Facebook officielle.
Retrouvez toute l'actualité de mes blogs à l'adresse suivante :

https://www.facebook.com/pages/Héraldique-européenne/602489059772729

Arnaud BUNEL

 

YOUTUBE

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur chaine Youtube officielle.
Retrouvez toute mes vidéos héraldiques à l'adresse suivante :

https://www.youtube.com/channel/UCJYgvdR-bYPaz3jTBbPhT6g

Arnaud BUNEL